» L’histoire de la cause

L’histoire de la cause

Les procès de canonisation de François et Jacinthe Marto ont été introduits par l’évêque de Leiria, Mgr José Alves Correira da Silva, en 1952. Le Postulateur était alors le chanoine João Pereira Venâncio, qui ouvrira les deux procès.

La première session des procès diocésains pour l’enquête sur les vertus des petits bergers a été ouverte le 30 avril 1952. Elle fut clôturée le 2 juillet 1979 pour Jacinthe, et le 3 août 1979 pour François.

Entre-temps, le chanoine João Pereira Venâncio fut nommé évêque auxiliaire en 1954, et évêque du diocèse de Leiria en 1958. En 1960, il nomma le P. Louis Kondor, svd, comme Postulateur des causes des deux petits bergers, charge que le prêtre hongrois exerça jusqu’à son décès, en 2009.

En 1979, les deux procès furent remis à Rome. En cette même année, le P. Paolo Molinari, sj, fut nommé Postulateur in Urbe, et le P. Louis Kondor, svd, Postulateur extra Urbem. Au terme de longues discussions sur la possibilité, pour un enfant, d’arriver à une véritable maturité spirituelle dans la foi – puisque, jusqu’alors, seuls des enfants chrétiens morts martyrs étaient canonisés –, la Congrégation pour les Causes des Saints émit un avis sur « l’aptitude des adolescents à vivre de façon héroïque les vertus et le martyre », dans lequel elle se montrait favorable à la possibilité de canoniser des enfants ayant l’usage de la raison.

Suite à cet avis favorable, les Positio sur les vertus de François et de Jacinthe Marto ont été rédigées et transmises à la Congrégation pour les Causes des Saints en 1988. Le 13 mai 1989, le Saint-Père Jean-Paul II décréta solennellement l’héroïcité des vertus des Serviteurs de Dieu François et Jacinthe Marto, leur attribuant le titre de Vénérables.

Le 22 juin 1999 fut approuvée une guérison miraculeuse par l’intercession de François et de Jacinthe, ce qui ouvrait la voie à la béatification des deux enfants par un procès unique. Le 13 mai 2000, année jubilaire, le pape Jean-Paul II béatifiait, à Fatima, François et Jacinthe. C’était la première fois, dans l’histoire de l’Église, qu’avait lieu une béatification d’enfants non martyrs et morts si jeunes (Jacinthe mourut à l’âge de 9 ans et son frère, à 10 ans).

Le 1er novembre 2009, Sœur Angela de Fatima Coelho, asm, fut nommée Postulatrice extra Urbem. Le 22 juin 2012, elle était nommée Postulatrice in Urbe. Le travail de la cause continue, avec l’espoir d’un nouveau miracle qui permettrait la canonisation de François et Jacinthe.